Folk à lier

tous les dimanches de 12h00 à 14h00

 Le magazine des musiques traditionnelle, folk, world ou apparentées. L'EMISSION a pour but de diffuser, sous tous ses aspects et toutes ses formes d'expressions, la musique traditionnelle du monde (appellation préférable au terme anglo-saxon de world-music). Cette musique encore trop souvent marginalisée et presque inexistante dans les médias. Les auto-productions, et les petits labels, sont diffusés en priorité. Un disque d'une "major" sera programmé, en fonction de son intérêt ou de notre appréciation.

1) 12H00/13H00 : 1 invité ou 1 sujet (en relation avec l'actualité musicale);

2) 13H00/14H00 : Les nouveautés discographiques; appuis de concerts ou de festivals; un autre invité ou la continuité de la première heure; diffusions d'extraits de concerts; le parcours d'un musicien, l'historique d'un groupe; présentation musicale d'un pays, d'une région, d'un style; présentation des différents styles d'un instrument à travers le monde;

Depuis le 16 septembre 1984, plusieurs centaines d'invités ont été reçus : des plus grands professionnels aux plus passionnés des amateurs. "Folk à Lier" le magazine de la musique traditionnelle est devenu, à l'image de Radio Libertaire, une émission incontournable et le reflet de ceux qui font vivre et se passionnent pour cette musique.

Le site de l'émission

Au café de la page

le 1er Dimanche de 14h00 à 15h30

AU CAFÉ DE LA PAGE est un bar hanté par les esprits d'auteurs venus de tous les pays et de toutes les époques. On peut y croiser Dostoievski, Platon ou Sand discutant autour d'un verre.

Tous les premiers dimanches du mois à 14h, un journaliste organise, directement Au Café de la Page, un débat sur un sujet de société avec un ou deux invités.

Autour d'eux, interviennent des auteurs chroniqueurs venus de tous les pays et de toutes époques. Comme ce sont des gens bavards, certains en profitent même pour nous raconter des histoires issues de leurs écrits.

Passage avide

le 3e Dimanche de 14h00 à 15h30

Passage à vide : manque de désir, apathie – réalité indifférenciée, sans perspectives, temps borné de l’aliénation. 

OU avide : curiosité insatiable pour le monde, questionnement jouissif du réel sous toutes ses formes, dans sa multiplicité, sa séduction, mais aussi son opacité brutale, sa sauvagerie… 

 Passage avide se fraiera un passage entre ces deux bords : en s’interrogeant sur les formes actuelles de la domination politique (de la confiscation de la parole aux discours normatifs) et/ou en accueillant des personnalités qui, par leur pratique ou leur réflexion, imaginent des formes renouvelées d’émancipation et de déploiements subjectifs.

Des mots, une voix

le 3e Dimanche de 15h30 à 17h00

Nous proposons aux auditeurs de découvrir des sensibilités de la littérature où une discussion approfondie nous expliquera, si elle est féconde, les mécanismes de l'écriture et nous fera découvrir des talents. Par ailleurs, nous présenterons l'univers musical de l'invité avec des incises personnelles. Que les auditeurs se poursuivent en lecteurs tel est l'un de nos buts. Trop souvent, ce que l'on appelle l'écriture, est présentée sommairement et parfois même en une phrase-slogan. Ramener la discussion, le questionnement envers un invité, à un échange loyal et constructif, non sans impertinence, tel sera l'un de nos buts.

La plume noire

le 4e Dimanche de 15h30 à 17h00

La plume Noire est née du désir de militants de la Fédération anarchiste de porter un coup de projecteur sur les éditions issues de nos rangs. Soit simplement parce que ceux qui les font vivre en sont des adhérents de la Fédération ( Editions libertaires et Tops Trinquier), soit parce qu’elles sont une émanation directe. Les Editions du Monde Libertaire sont les éditions de la Fédération anarchiste au même titre que Radio Libertaire est sa radio ou Le Monde Libertaire son journal.

Deux ou trois livres sont choisis selon les envies de chacun et lus par tous, ce qui permet qu’à l’issue d’une brève présentation s’engage une discussion principalement axée sur les thèmes politiques qu’elle soulève. Il ne s’agit donc pas à proprement parler d’une émission littéraire... Quand bien même, les animateurs accordent une grande importance aux qualités d’écriture des textes publiés et commentés.

Le mélange

tous les dimanches de 17h00 à 18h30

Le Mélange, comme son nom l'indique, est un programme musicale qui assemble un grand nombre de style, basé surtout sur le Blues, le Jazz et toutes les musiques Noires Américaines, avec moult détours vers le classique Indien Carnatique et Hindoustani, le Flamenco, le rock "acide et psychédélique", les guitares électriques qui hurlent dans les Marshalls, le "classique" européen du baroque au contemporain, le bizarre et l'accessible, les "crooners" et "crooneuses" et de façon générale tout ce qui peut arriver à se faufiler entre tout ça!

Y'a de la fumée dans le poste

Un Dimanche sur deux de 18h30 à 20h30

Il parait que dans notre beau pays, une bande de sales drogués se permettrait de commenter à la radio l'actualité des drogues en général et du cannabis en particulier sans rappeler que la drogue c'est mal. Ils iraient même jusqu'à prétendre que le plus gros risque encouru par les drogués au cannabis serait la police. Et de s'appuyer sur ce qui se fait chez les étrangers, et de détourner les enquêtes et études scientifiques, et de donner des conseil pour se droguer supposément à moindre risque. Ces pervertisseurs de la jeunesse prétendraient même que la drogue aurait des vertus thérapeutiques ! Et le plus drôle, que les drogués auraient des droits autres que celui d'une petite place à l'ombre du tonfa dans la gueule ! Mais bon, les mêmes considèreraient  l'alcool et les médicaments comme des drogues, et passeraient leur temps à écouter de la musique de drogués, bien sûr. Ils se cacheraient sous le nom de Collectif d'Information et de Recherche Cannabique de Paris Ile-de-France, et feraient cela un dimanche sur deux de 18h30 à 20h30 sur Radio Libertaire dans "Il y 'a de la fumée dans le poste"

Poètes en demi-deuil

Le 1er Dimanche de 20h30 à 22h00

La poésie n’est pas que dans les livres, pas que dans les beaux suaires des pages, des pléiades, des belles éditions à 50 euros, des anthologies nécrologues, elle se fait dans des petites maisons d’édition, elle se fait dans des revues auto-éditées, elle se avec et par des musiciens, elle se fait  dans la rue, dans des petites salles et dans les café où on l’a dit, la gueule, la vomit, se l’écrit sur la peau. Elle se fait sur internet, elle se fait dans la tête, elle se fait partout où ça craque de vivre et de désespoir. La poésie est ce qui fait tenir, l’élan vital du nerf du cœur de l’émotion vive qui peut encore déborder.

Brèves de comptoir

Le 3e Dimanche de 20h30 à 22h00

 Bienvenue au comptoir de Radio Libertaire pour une émission a base de culture en tout genre. Concept tiré du film "Coffe and cigarettes" de Jim Jamush, qui voit des personnalités se faire face dans des lieux variés autour d'un café et d'une cigarette parlant de tout et de rien. Cette émission aura pour but de vous servir  une tripotée d'invités sortant de divers milieux culturels (musique, théâtre, bandes dessinée, cinéma...) histoire de  papoter au milieu d'une odeur de tabac froid et bercé par les remous d'une bière chaude de la veille. C'est bien connu, la culture on la trouve partout, dans les musées, les théâtre, derrière les enceintes d'un transistor, alors pourquoi pas accoudé au zinc d'un rade.

 

Rudies' back in town

Un Dimanche sur deux de 22h00 à 00h00

L'émission Rudies' back in town existe depuis septembre 2006. Elle est fondée par Anna, qui au début a animé l'émission toute seule, ensuite avec Cyril, puis seule, après il y a eu John et Cyril et là Anna l'anime avec Paul. L'émission est bilingue, franco-anglaise et politico-musicale. Nous passons les disques des années 60, surtout les 45t, mais de temps en temps aussi les 33t. Les styles musicaux: early reggae, skinhead reggae, ska classic, rocksteady, rare 60's soul, blues and rhythm and blues. On se pose toujours dans un contexte disant politique, on parle des actualités, on critique les gouvernements, le militarisme, le sexisme et aussi le capitalisme. On parle de l'éducation, de l'état psychique et l'impact du système sur les gens. Nous avons de temps en temps des invités, les membres de groupes, des artistes…

Le site de l'émission

La page de l'émission

Seppuku

Un Dimanche sur deux de 22h00 à 00h00

L'émission Seppuku animée par le duo Shuujin et Wakame, sévit sur les ondes de Radio Libertaire depuis 1991. 

Principalement dédiée à l'actualité musicale, Seppuku est constituée d'une programmation de 25 titres en moyenne, agrémentée d’informations sur chaque artiste diffusé. Seppuku explore l'univers des sons électroniques étranges, expérimentaux et aventureux. Sans sectarisme, elle demeure toujours attentive aux courants actuels : computer music, noise, musique concrète, techno, house, electronica, synthpop, minimal wave, dub, etc. De Luke Vibert, Cristian Vogel, Monolake, Autechre, Atom Heart, Aoki Takamasa, Alva Noto, Ryuichi Sakamoto, en passant par Objekt, Actress, Ike Yard, Andy Stott, Benge, Seppuku évoque les pionniers mais propose surtout de nouveaux musiciens dont la démarche singulière résonne comme une réponse à la vacuité artistique de la bande FM et du Web. 

Conçue tel un voyage sonore, tantôt ambiant, parfois dansant, Seppuku se réinvente constamment au gré de ses découvertes passionnelles.